Aux heures d'angoisse

«  Mes enfants, les heures ont sonné. Les heures sont tristes d’angoisse et de pleurs mais vous, ne craignez pas, sous mon manteau, entre mes bras. Si vous n’êtes pas épargnés sur la terre, vous serez sauvés là-haut au ciel parce que Jésus vous a appelés pour le ciel. Il ne vous a pas appelés pour la terre. Là, vous jouirez de toutes les joies, de toutes les allégresses. Vous retrouverez tous vos bien-aimés qui vous entoureront d’amour.

 

Je suis votre Maman, la Fontaine de miséricorde, la Médiatrice de toutes les grâces que je désire tant vous donner. Je vous appelle nuit et jour en ma présence pour vous presser dans mes bras, pour vous donner tout ce que vous désirez si c’est bon pour votre âme.

Ne vous lassez pas de prier. »

 

×