Marie et les pécheurs que nous sommes

Du grand bien qu’il y a d’invoquer la Sainte Vierge Marie.

 

La Sainte Vierge Marie dit : « Il n’y a pas si grand pécheur plongé en des crimes si sales, qui, s’il m’invoque, ne soit par moi secouru. Car qu’y a-t-il de plus vil que de soigner une tête galeuse ? Si quelqu’un m’invoque, je le guérirai. Qu’y a-t-il de plus sordide que l’instrument avec lequel on nettoie les ordures ? Néanmoins, si celui-là qui est aussi souillé m’invoque, je le nettoierai. Qu’y a-t-il de plus vil que de laver les pieds à un lépreux ? et néanmoins je laverai ce lépreux-là. »

×