Les 9 Chœurs des anges

Révélations à Mechtilde Taller, stygmatisée, du livre « Les anges » de Frédéric de lama.

 

Les Séraphins


Puis vient le choeur bienheureux par excellence : celui des Séraphins. Qu'en dirais-je ? Ils sont amour au service de l'amour. Sans cesse ils adorent, aiment et louent la T.S Trinité.
Ils ne sauraient faire autrement et c'est en cela que consiste leur béatitude.
De jour en jour, d'heure en heure, leur amour s'enflamme sans cesse à nouveau à l'amour suprême qui les a réservés pour servir uniquement à sa louange.
Quel coeur ne se fondrait d'amour, dans la contemplation de leur sublimes fonctions ?
Qui n'envierait ces anges bienheureux entre tous, qui de toute éternité, ont été crées uniquement pour aimer l'Amour suprême, source première de tout amour ?
Oh ! le magnifique holocauste d'amour que ces anges d'amour que ces anges choisis, qui, sans cesse brûlent sans se consumer et qui, toujours et éternellement, peuvent se plonger dans l'Amour !
Et qu'elle doit être admirable, pleine de majesté, la Reine des Anges, la très Sainte Mère de Dieu !
Quand on contemple la magnificence des anges, on voit combien petite est la terre, combien misérable l'humanité. On a alors une pâle idée de la perfection du Créateur et de l'incommensurable amour de Dieu, qui a livré Son Fils unique pour nous sauver, nous pêcheurs.
Par la dévotion aux anges, nous nous rapprochons de Dieu.
Pourquoi donc les anges sont-ils si peu honorés ? si peu aimés ?
Pénétrez l'univers en feu des rayons de feu de votre ardent amour du Dieu Très-haut, Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ !

Les Chérubins


Les Chérubins sont les glaives de Dieu.
Ils sont revêtus de pur et étincelante lumiére ; 
leur visage est grave ; 
il offre une certaine ressemblance d'expression avec celui de S.Michel.
Ils sont ceints de Feu ;
Leur couronne est faite de rayons de soleil.
Ils sont le zèle personnifié pour la gloire de Dieu et pour Sa défense, qu'ils sont toujours prêts à prendre.
Devant le trône du pape,
il y a quatre Chérubins.
C'est un Chérubin qui a chassé Adam du Paradis terrestre.
Devant beaucoup de sanctuaires particulièrement vénérés, il y a un Chérubin avec un glaive.
Il faut invoquer les Chérubins dans toutes les tentations de la Foi.
On devrait recommander beaucoup cette dévotion aux scrupuleux, tout comme à ceux qui sont assaillis de tentations contre la sainte vertu de pureté.
Le succès de cette dévotion est surprenant.
Veillez sur l'église de la nouvelle alliance comme vous avez jadis protégé l'arche de l'Ancienne Alliance !

Les trônes


Le septieme choeur, les Trônes, est un choeur royal.
Chaque évêché, 
chaque royaume, 
chaque communauté cloitrée a son ange, choisi dans le choeur des Trônes.
Tels des rois, les anges de ce choeur sont assis sur des trônes.
Ils portent un vêtement doré, un manteau brillant ; leur couronne fermée est d'un éclat dépassant tout ce qu'on peut imaginer.
Leur visage est empreint de noblesse et d'une majesté qui n'est pas de ce monde.
Un sceptre est à leurs pieds.
Ils ont les mains croisées sur la poitrine ; un anneau d'or brille à leur main droite.
Leur regard tourné vers le ciel est, malgrés leur aspect majestueux, plein de la plus profonde humilité, de la plus ardente ferveur.
Ils présentent sans cesse au Trés-Haut les prières de leur diocèse, de leur royaume, de leur cloître.
Toutes les mortifications, tous les sacrifices, tous les renoncements qui y sont accomplis, ils les offrent à la T.S Trinité, ennoblis et sanctifiés par leur propre prière.
Une disposition divine a voulu qu'on les mentionne dans la Préface, faute de quoi on ne les nommerait jamais !
... Les hommes froids comme glace, les oublient.
La dévotion aux Saint Anges conduirait à la perfection, à la sainteté.
Enchainez les esprits de la rebellion et rougissez le ciel des feux apocalyptiques, selon la mission que vous a confiée le Seigneur : " Allez, videz sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu. "

 

~~~L'Ange du Séminaire Sacerdotal~~~
Il fait partie du Choeur des Trônes.
Il est d'une majesté qui vous subjugue, 
plein d'une sublime dignité,
plein de gravité.
Ses regards sont tournés vers le ciel, vers Jesus le Grand-Prêtre éternel qui s'est immolé pour nous.
Il porte un vêtement magnifique.
De sa couronne jaillissent une clarté et une lumière qui l'obligea à fermer les yeux.
Il demande prières et souffrances, pour les futurs prêtres et ceux qui sont à la tête de la maison.
Il s'exprime en termes émouvants.
Présent depuis une fondation.
Il salue au Nom de Jesus ! les amis spirituels des uns et des autres.
Ceux qui lui font plaisir, mais ils ont aussi du chagrin sur les futurs chutes, dès l'ordination, ceux qui se perdront.
Il souhaite que l'on pense à lui, qu'on l'invoque.
Il a une grande puissance.

Les Dominations


Le sixième choeur est celui des Dominations.
Dieu les donne à tout ceux qui sont appelés à enseigner, soit dans une université, soit en chaire, soit, sous certains rapports, au confessionnal, quand il s'agit de direction spirituelle.
Les missionnaires sont protégés par des anges du choeur des dominations.
Ces anges assistent tous ceux qui s'efforcent d'étendre le Règne de Dieu sur la terre.
Les supérieurs de cloîtres et de séminaires en ont un auprès d'eux.
Il leur ai donné pour qu'ils soient humbles.
Il faut que ces personnes rendent sans cesse gloire à Dieu : la Domination demeure alors toujours prés d'elles.
Les anges du choeur des Dominations ont un vêtement blanc, orné de pierres précieuses.
Il porte sur la poitrine un bouclier sur lequel est inscrit le Nom de Dieu.
Leur droite tient un sceptre.
Leur visage resplendit comme le soleil ; l'éclat de leur couronne est aveuglant.
C'est eux qu'il faut prier pour que s'étende le règne de Dieu sur la terre;
pour la conversion de ceux qui vivent dans l'erreur ou l'incrédulité ; pour les catholiques tièdes ; pour ceux qui ne sont catholiques que de nom.
Il faut les invoquer dans le découragement ;
ils viennent en aide. Mais on ne pense guère à eux.
On dit bien dans la préface commune : adorant Dominationes ( les Dominations l'adorent), mais après la messe on ne pense plus aux Dominations.
Pourtant elles s'efforcent tellement d'étendre le Règne de Dieu.
Quand j'avais neuf ans environ, j'éprouvais souvent, avec tous les anges, un grand regret de ce que tout en célébrant en paroles leurs choeurs, dans la préface, on ne les célébrait presque jamais... de coeur.
Pour compenser cette omission, je récite chaque jour neuf Ave en leur honneur et trois Gloria Patri pour tous les prêtres, pour qu'ils connaissent mieux les privilèges des anges. Je suis demeurée fidèle à cet exercice, qui donne beaucoup de consolation ; Dieu accorde en échange, la grâce de la contemplation.
Instaurez le Royaume de Dieu sur la terre et délivrez ces millions de nos frères et soeurs de l'église du silence et de la captivité des sans-Dieu, comme vous avez délivré Saint Pierre de la puissance d'Hérode.

Les Principautés


Chaque paroisse à son ange à elle.
Il appartient au choeur des principautés.
Les anges de ce choeur sont grands, d'aspect majestueux ; toute une cour d'anges les environne.
Ils sont agenouillés devant le T.S. Sacrement et prient nuit et jour pour les membres de la communauté paroissiale ; ils veillent à ce que les mourants reçoivent les derniers sacrements et à ce que les enfants soient baptisés. Ils connaissent tous les paroissiens de leur église. Ils implorent le pardon de Dieu chaque fois qu'il se produit un scandale. Ils se vouent généralement à la prière d'intercession. Ils adorent Dieu qui, caché sous les apparences de l'hostie, attend à l'église, ordinairement délaissé de tous. Les principautés chantent, dans le mystére, leur Sanctus ininterrompu, en offrant satisfaction pour la tiédeur de leur paroisse.
On n'invoque presque jamais ce choeur des anges.
À l'âge de six ans déjà, j'avais l'habitude, en allant à l'église, d'en invoquer l'ange et de le saluer. Quand j'entrais à l'église, je j'en avais plus le temps : déjà le Sauveur, mon plus grand Amour, attendait ma salutation.
Le culte rendu aux Principautés apporte avant tout l'amour de la prière et la persévérance dans la prière. 
Les anges de ce choeur sont vêtus de couleur couleur améthyste ; ils portent par-dessus leur habit un manteau précieux orné de pierreries, comme une sorte de chape.
Leur couronne est formée d'un diadème fermé, orné de deux étoiles.
Ils ont toujours les mains jointes.
Leur visage, tout amitié et affection, est empreint d'une grande tristesse quand quelqu'un reçoit les sacrements d'une manière sacrilège.
Il s'inclinent alors jusqu' à terre et font les plus sublimes prières réparatrices.
Aucun prêtre ne saurait manquer de saluer l'ange de l'église ou de la paroisse à laquelle il est attaché. Les grâces qu'il recevra en échange sont d'une grandeur et d'une abondance inexprimables.
Mais ces grâces, on les mérite rarement.
La fête de la dédicace de l'église est un jour de joie pour le choeur des principautés.
À chaque église est préposé un ange comme protecteur. Il présente à Dieu tous les sacrifices, les mérites, les prières, ainsi que les victoires remportées depuis la dernière dédicace.
Quelle joie quand la coupe est pleine et que l'encens des prières montent continuellement au ciel !
C'est aussi le jour où le Prince céleste bénit la maison.
Il n'abandonne pas les paroissiens qui lui sont confiés : il implore Dieu sans cesse, en demandant pour eux force et courage. 
Une mère ne saurait prier avec plus d'ardeur pour ses enfants que ne le fait cet ange.
Et personne ne le remercie !
Anges de nos communautés, changez notre tiédeur en votre zèle pour le Nom du Seigneur !

Les Puissances


Les anges du choeur des Puissances sont grands ; ils sont vêtus d'une aube et d'une dalmatique dont la couleur varie selon les vertus des personnes qu'ils servent.
Sauf rares exceptions, ils sont affectés exclusivement au service des prêtres.
Ils ont un air grave. Leur pouvoir a plus d'intensité que celui du choeur précédent (vertus). Le démon fuit devant eux. Ils ont les mains jointes sur la poitrine ; leur regard a qqc d'impérieux, d'irrésistible. Leur visage rayonne de splendeur. Ce choeur mérite bien son nom, du fait de la haute majesté qui émane des puissances.
Les puissances veillent sur les prêtres, tout spécialement dans l'accomplissement de leurs fonctions sacerdotales.
C'est particuliérement pour la récitation du bréviaire qu'on devrait les invoquer, car les puissances " chassent les distractions dans la prière ". Mais on ne pense presque jamais à ce choeur angélique d'une façon particulière. Anges, archanges, chérubins et séraphins sont souvent invoqués et l'on néglige les autres choeurs, surtout les troisièmes et quatrièmes (vertus et puissances).
Les prêtres qui au confessionnal, ont besoin d'un grâce spéciale pour conduire les âmes vouées à Dieu, reçoivent de lui un ange du choeur des puissances.
Les aumoniers de cloîtres en ont toujours un ; les autres confesseurs seulement quand ils ont à diriger et à conduire des âmes privilégiées et spécialement aimées de Dieu.
Les prêtres qui en ont jour et nuit sont vraiment des privilégiés de Dieu, car cette puissance les améne à se connaître eux-même et leur donne un désir croissant de perfection.
Quand un prêtre a une puissance auprés de lui, on peut être certain qu'il recevra plus tard, en lieux et place, un ange du choeur des dominations.
Il est arrivé qu'aussitôt aprés son ordination, un prêtre se soit vu attribuer, en plus de son ange gardien, une puissance, parce qu'il était appelé à exercer tout spécialement, et d'une maniére extraordinaire, le ministère du confessionnal.
Le prêtre qui a un ange du choeur des puissances jouit d'un grand pouvoir sur les âmes. Son activité sera bénie.
Dès que son zèle faiblit, la Puissance l'enflamme de nouveau. La bénédiction d'un tel prêtre a une puissance tout à fait spéciale.
Qu'on honore et qu'on invoque le choeur des Puissances quand on souffre d'aridité dans la priére, de dégout spirituel ; chaque fois aussi qu'on est tenté de céder à la colère ou à l'impatience.
Et d'Arnold Guillet :
Puissances, conduisez nos pasteurs à la victoire comme vous avez conduit le jeune berger David au triomphe sur le géant Goliath !

Les Vertus


Les anges du troisième coeur, les Vertus, ont un vêtement de couleur bleuâtre, avec une ceinture d'or.
Un large cercle d'or ceint leur tête, une étoile brillante resplendit au-dessus de leur front. Comme l'indique leur nom, ces anges personnifient la vertu (qui est une force).
Dieu les envoie pour servir ceux qui mettent toute la force de leur volonté et toute leur persévérance à devenir meilleurs, et qui, sans se relâcher dans leurs efforts, une fois un défaut extirpé, continuent à user de tous les moyens spirituels et corporels de mortification, pour assurer le salut de leur âme.
Il est des prêtres qui ont toujours à leurs côtés un ange du choeur des vertus.
Ce sont des prêtres ordinairement fort peu préoccupés d'eux-mêmes, se traitant sans ménagement aucun et qui se mortifient sans cesse. Tels sont les fils de prédilections des vertus.
Maints pécheur converti se voit également adjoindre un de ces anges à demeure.
Sans cesse, jour et nuit, cette vertu l'avertit et le pécheur ne reste pas engourdit pour lui obéïr, car par sa force, cet ange l'oblige à tenir bon.
Quiconque ressent de l'attrait pour la vie spirituelle doit invoquer tout spécialement les vertus, car les bonnes pensées ne suffisent pas, à elles seules, pour conduire à la perfection : il faut encore avoir la force de les mettre à exécution.
Fortifiez-nous comme vous avez fortifié Élie sur le chemin de l'Horeb, la lointaine montagne de Dieu !

Les Archanges

1634 : Trois archanges, une atmosphère purifiée... Le 8 décembre 1634, lors de la septième apparition, Mère Mariana vit, face à elle, la Reine du ciel, accompagnée des trois archanges : - Saint Michel portait de nombreuses tuniques parsemées d'étoiles et ornées d'or brillant. [...] - Saint Gabriel portait un calice qui contenait le sang du Rédempteur, un ciboire rempli d'hosties et une grande quantité de lys blancs et parfumés. - Saint Raphaël portait une précieuse ampoule transparente et finement ciselée qui contenait un baume excellent dont le parfum suave se répandait dans l'air, purifiant l'atmosphère et faisant éprouver à l'âme une joie immense et une admirable tranquillité. Il portait aussi de nombreuses étoles de couleurs violettes qui brillaient d'une lumière resplendissante, et une plume d'or brillant, où était gravé le nom de Marie. » 

 

Saint Michel


C'est Saint Michel qui est le plus prés de Dieu le Père.
Equipé comme un guerrier, il allie à une beauté sublime une grande puissance.
Les anges de son ordre sont équipés comme lui.
Ces archanges là assistent les martyrs dans leurs tourments ; ils assistent de même ceux qui ont à souffrir la persécution pour Dieu.
Le Dieu de miséricorde envoie alors, par l'intermédiaire de St Michel, un archange pour aider l'ange gardien de celui qui est persécuté. 
Que d'actes héroïques d'abnégation, de mortification ; que de volonté chez ces âmes !
Et pourtant, elles ne pensent nullement qu'elles sont redevables à leur ange du secours reçu.
Les anges sont assidus au service des hommes, mais que les hommes sont ingrats à l'égard des anges !

 

Saint Gabriel


Il porte un vêtement sacerdotal,
une aube et une étole.
Il est spécialement le messager du Saint-Esprit.
Ses privilèges le place au même rang que St Michel.
Il est l'ange des fils du Saint Esprit, 
des prêtres,
de toutes les âmes qui ont une ardente dévotion au Saint Esprit,
ou qui désir pouvoir le bien servir.
C'est encore le patron de la prière fervente.
Les prêtres ne devraient pas passer un seul jour sans l'invoquer, spécialement quand ils ont a annoncer la parole de Dieu.
Ceux qui se trouvent aux prises avec de grandes souffrances physiques ou morales doivent l'invoquer aussi.
Il nous obtient un ardent amour de la mère de Dieu.
Il viendra saluer à l'heure de la mort et conduire à leur Reine les âmes de ceux qui l'auront souvent salué.
La beauté de S.Gabriel a quelque chose de plus séduisant, de plus irrésistible ; elle parle davantage au coeur : elle n'est pas aussi imposante que celle de S.Michel.
... Agenouillée devant son crucifix, elle pleurait sur les douleurs de Marie.. quand... elle sentit un merveilleux parfum,
sa chambre s'illumina et elle vit S.Gabriel.
Il dit avec une grande joie : << Je te salue, ainsi que tes larmes bénies ! >>
Éblouie par l'aveuglante clarté qui émanait de l'ange du Seigneur, elle avait fermé les yeux.
Quand je les rouvris, je vis la Vierge Immaculée...
Elle était là devant moi, rayonnante d'une bonté infinie...
<< Tu souffres avec Marie, réjouis-toi aussi avec moi !
Jamais encore tu n'as récité le chapelet en l'honneur des 7 allégresses de Marie.
Récite-le donc ! Ce chapelet est une source de grandes joies spirituelles pour ceux qui le récitent ; il donne beaucoup de joie à la Reine des Cieux.
Fais-en part également à tes amis spirituels.
Salue-les au Nom de Jésus et dis-leur que ma Reine les aime beaucoup, qu'elle veille sur eux sans cesse, parce qu'ils répandent mon culte et celui de tous les anges, ce qui est, pour la Reine des Anges, la cause d'une joie qu'on se saurait exprimer >> .

 

Saint Raphaël L'Archange Secourable


Saint Raphaël est le patron des confesseurs et des pénitents.
Quiconque l'honore fidèlement aura toujours de bons directeurs de conscience.
S.Raphaël est l'ange consolateur dans les difficultés présentes ; 
il est notre secours dans la détresse.
Il s'occupe tout spécialement de ceux qui administrent le sacrement de Pénitence et de ceux qui le reçoivent.
Les personnes engagées dans l'état du mariage ne doivent pas l'oublier non plus.
Le vêtement de S.Raphaël est retroussé et ceint d'une ceinture.
De la main droite, il tient un bâton en forme de sceptre.
Les 7 dons du Saint Esprit, sont représentés par des archanges dont la beauté défie toute expression.

Les anges gardiens


Les anges gardiens veillent sans cesse sur les âmes qui leur sont confiés.
Leur nombre est si grand, que jamais aucun ange, après avoir accompagné au ciel son protégé, n'est encore revenu sur la terre pour y être mis au service d'un homme d'une génération suivante.
L'ange gardien qui a assisté une personne sur la terre, demeure auprès d'elle dans le ciel. Quand leurs protégés entrent au ciel, la joie de leur ange gardien augmente infiniment.
Les anges gardiens des malheureux qui ne verront jamais la splendeur divine ne sont pas pour autant prétérités. Dieu donne le même degrés de bonheur qu'aux autres anges ; ils sont affectés spécialement à la Reine des Anges et loue avec une joie indescriptible la justice de Divine.
Il est chez les anges gardiens, différents degrés.
Les uns sont plus ardents, d'autres plus calme, je serais tentée de dire plus réservés : ce sont les anges destinés à accompagner ceux qui souffrent. 
Leur vêtement est de couleur rougeâtre ; ils portent autour de la tête un mince cercle semblable à un diadème.
D'autres anges gardiens sont vêtus de blanc, ont un air joyeux, portent une magnifique ceinture.
Une couronne précieuse sur la tête ; ils servent leurs protégés plutôt qu'ils ne les accompagnent ; ce sont les anges gardiens des âmes sans tâche.

 

L'Ange gardien de la Sainte Humanité du Christ


C'est Saint Gabriel, p36
c'est lui qui dit aux rois mages de partir pour Bethléem,
Quand sonne l'Angelus saluons aussi S.Gabriel.
Comme il s'est incliné au moment où le verbe s'est fait chair !
Lui le premier qui annonça aux bergers la naissance du sauveur, 
lui qui fut l'ange gardien de la Sainte famille, au cours de la fuite en Egypte.
Lui qui au jardin des oliviers réconforta le Christ ;
lui qui à la 4ème station assista Marie,
lui qui à la mort de Jésus assista le rédempteur.
Il fut aussi l'ange de la résurrection, 
l'ange de l'Ascension.
Quiconque l'honore sera à l'heure de la mort, réconforté et pacifié par lui,
car c'est lui qui a assisté le Seigneur quand il est mort sur la croix.
En étroite relation avec St Joseph durant sa vie, il lui transmis ordre et arrêts divins.
C'est pourquoi, conforme au plan divin,
que la fête de S.Gabriel, S.Joseph et l'Annonciation soit non seulement dans le même mois, mais dans l'espace d'une semaine.
...